Baromètre de l'attractivité industrielle de la France (2018)

Baromètre de l'attractivité industrielle de la France (2018)

Télécharger le document

L’Europe - et la France en particulier - continuent d’attirer les investissements industriels étrangers

L’Europe - et la France en particulier - continuent d’attirer les investissements industriels étrangers

  • La France est leader en Europe, avec 323 projets industriels menés par des investisseurs étrangers, contre 216 au Royaume-Uni et 163 en Allemagne.
  • L’industrie capte le tiers des projets d’investissement étranger en France. À titre de comparaison, ce ratio ne s’élève qu’à 20% au Royaume-Uni et en Allemagne.
  • 77% des décideurs internationaux ont confiance en l’avenir de l’industrie en France.
  • 73% des consommateurs sont prêts à payer plus pour des produits garantis Made in France.

Selon une des dernières études EY sur l'attractivité industrielle en France, il y a eu 47 créations de sites industriels en 2017 (sans minimum d'effectif) d'entreprises étrangères en France, que ce soit des primo-implantations ou des nouveaux sites d'entreprises étrangères déjà présentes en France (comme par exemple United Caps qui a récemment annoncé son implantation en Normandie).

A noter également (c'était déjà le cas avec une des dernières études publiée par Business France) que les 5 premiers secteurs ne représentent pas plus de 50% des investissements - alors qu'ils sont déjà très larges.

Les nouveaux visages de la France attractive

Industrie: +52% par rapport à 2016 et 1re place européenne - L’industrie est un des principaux moteurs de ce regain d’attractivité: la France accueille 323 projets (+52% par rapport à 2016). Elle conserve la 1re place européenne. Seul point négatif, les projets en termes d’effectifs sont plus modestes que ceux de nos concurrents (32 emplois en France contre 50 au Royaume-Uni en moyenne).

La France en 2e place pour pour les centres de décision et 3e pour la R&D - Concernant l’attractivité des centres de décision, le Brexit semble rebattre les cartes. Résultat, la France affche une progression remarquable (de 16 à 59 projets entre 2016 et 2017), et rattrape une partie de son retard. Dans le domaine de la R&D, les 3 principaux pays font la course en tête (89 au Royaume-Uni, 81 en Allemagne, 78 en France).

+22% des projets américains en France - Avec 223 projets américains (soit 22% du total), la France devient le deuxième pays d’accueil européen des investissements en provenance des États-Unis, derrière le Royaume-Uni (334) mais devant l’Allemagne (214).

Retour aux ressources
  • Réseaux sociaux :